Dernier acte d'un compagnon

Aller en bas

Dernier acte d'un compagnon

Message  Laogide le Dim 9 Mai - 23:09

*Une lettre portée par une légère brise ce pose délicatement dans le grimoire. Une fois ouverte, vous remarquez que cette lettre contenait le dernier souffle, la dernière histoire d’un homme, et cette fin vous est comptée par une écriture presque mystique*

Laogide, sacrieur aux souvenirs marche doucement dans de vastes plaines, le vent parcourant son torse nus, ces cheveux verts retenus par son bandanas flottent dans le vide.

Des larmes coulant sur ses joues, il repense à ses merveilleux souvenirs, la palpitante histoire passée avec sa défunte femme Wiria sacrieuse avec qui il avais vécus tant d’aventures, la rencontre de la guilde Celestis et son mouvement dans sa fleur de l’âge. Les souvenirs, les batailles, les fous rires qu’il eus avec tout ceux qu’il avait rencontrés … et puis, viens le déclin, les amis quittant la guilde, la mort de son épouse, son moral étant au plus bas. Il avais cependant repris espoir avec cette jeune Eniripsa dont il espérait tant, mais ce répits ne fus que de courte durée, les amis de sa guilde partant peux à peux puis viens la guilde ce disloquant, et pour finir le tout, son espoir en Malachite, cette Eni, disparus par ses paroles.

"Pardonne moi Wiria, je n’aurais pas dus … Je savais que je devais te rester fidèle, et je le resterais, de toute façon, sa n’as pas marché …"

Des pensées dites à voix basse, guidées par une larme s’écrasant sur le sol. Le sacrieur n’as plus d’espoir, n’as plus de courage … Même sa lueur qu’il avais retrouvée à maintenant disparue, il n’arrive plus à continuer.
Tombant à genoux dans l’herbe ballottée par le rythme du vent, il laisse ses regrets, ses douleurs et peines tomber avec les gouttes venant de ses yeux.
N’ayant plus la force de résister, il ce laisse ce coucher par son poids dans ses magnifiques plaines, les mêmes où il avais découvert le corps inerte de son épouse.
Ses paupières ce ferment, il revois alors Malachite, Celestis et tout ses membres défilant du plus inconnus aux inédits, et puis, l’image de sa femme, Wiria, celle avec qui il est destiné à jamais.
La dernière pensée, aussi lente que les saisons et aussi légère qu’une plume ce formais dans son esprit : "Celestis, je te regrette … Wiria, mon aimée, je vais maintenant te retrouver à nouveau … à jamais …"

Un corps allongé, inerte dans de grandes plaines, un dernier sourire sur les lèvres, des pensées éteintes, des rêves oubliés, l’âme emportée par le vent, ainsi le sacrieur n’est plus.
Peut-être reviendras t’il un jour, mais en attendant, les choses auront biens changées.

*Les mots sont finis, la vie est partie, une larme de cristal ce forme, gravée sur le papier, les dernière pensées envers ses anciens compagnons y étant reflétées.*

Laogide

Messages : 1
Date d'inscription : 09/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum